Région Grand Est

GRAND_EST

Abritant une viticulture de renommée internationale, la Région Grand Est est aussi une terre de production céréalière et d’élevage.

Célèbre pour le champagne et les vins d’Alsace, la Région Grand Est est aussi une grande région céréalière, qui exporte de nombreux produits issus des industries agroalimentaires. Hors boissons, la Région exporte pour 3,2 milliards d’euros de produits alimentaires, tirés par le secteur laitier, qui constitue le troisième pilier agro-industriel avec un milliard d’euros de produits laitiers exportés. Mais la Région vend aussi à l’étranger des produits transformés à base de cacao et des confiseries. 80 % de ses produits sont destinés au marché européen – en incluant la Suisse – et l’Allemagne est le principal client de la région, avec près du tiers des ventes dans toutes les catégories de produits.

Un tiers des exploitations agricoles de la région est dédié à la viticulture et la région compte deux des plus grands vignobles français : le vignoble de Champagne, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015, et le vignoble d’Alsace.

Première AOC viticole mondiale en valeur, le Champagne est un acteur économique majeur de la région avec un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros, dont 60 % réalisé à l’export. Les trois premiers débouchés à l’international sont le Royaume-Uni, les États-Unis et le Japon.

Le vignoble d’Alsace compte trois AOC, totalise 51 grands crus et enregistre un chiffre d’affaires de 540 millions d’euros dont 26 % à l’export. Ses trois premiers marchés sont la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas.

Afin d’aider les entreprises agroalimentaires souhaitant se lancer à la conquête de marchés étrangers, la Région a mis en place un dispositif d’accompagnement, comprenant un « coaching », un diagnostic et la définition de trois pays cibles. Elle subventionne ensuite 50 % du budget prévisionnel sur les trois pays définis (dans la limite de 20 000 euros).

Côté transition énergétique, la Région Grand Est s’est fixé l’objectif ambitieux de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050, et de devenir un territoire à énergie positive.

Enfin, dernier objectif : tripler la surface des cultures biologiques et sous signes de qualité d’ici 2030 par rapport à 2016. À titre d’exemple, la Région a mis en œuvre un contrat avec toute la filière viticole, qui vise le 0 % d’herbicide à l’horizon 2025.

Infographie-Grand-Est

1 – Source Douanes in Agreste Grand Est dossier d’avril 2020

2 – Chambre d’Agriculture

3 – 960 millions d’euros de produits exportés en 2018 Source Douanes in Agreste Grand Est dossier d’avril 2020

4 – Chiffre 2018, source Agreste Grand Est dossier Avril 2020

5 – Syndicat Général des Vignerons de la Champagne

6 – AOC Alsace Grand Cru, AOC Alsace et AOC Crémant d’Alsace

7 – Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace chiffres de 2018

8 – Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, novembre 2019