Gérard Bertrand : le pari gagnant de la biodynamie

Avec 25 millions de bouteilles de vin vendues par an, Gérard Bertrand fait rayonner les vins du Languedoc et la biodynamie dans le monde entier.

« Je suis convaincu qu’une viticulture en harmonie avec la nature est la meilleure voie pour élaborer de grands vins»,

aime à répéter Gérard Bertrand, propriétaire de 850 hectares de vignes dans le sud de la France. Sa marque de fabrique ? Tout son domaine est converti aux principes de l’agriculture biodynamique, ou en passe de l’être. « Nous sommes des pionniers, en France et dans le monde », souligne cet ancien international de rugby, dont l’entreprise éponyme a enregistré un chiffre d’affaires de 144 millions d’euros en 2019. 

Ce business man hors pair, qui produit 25 millions de bouteilles par an, dont la moitié est vendue à l’étranger, a décroché cette année le titre de « Green Personality of the Year 2020 », ou « Personnalité verte », par le concours Drinks Business Green Awards.

« Préserver l’environnement durablement, retrouver une harmonie, un équilibre des écosystèmes et valoriser la précision des gestes vignerons »,

tel est son leitmotiv. Ce fervent défenseur de la biodiversité s’engage dès 2002 sur la voie de la biodynamie sur le domaine du Cigalus, dans l’Aude, à quelques encablures de Narbonne, sa ville d’origine. Très vite d’autres domaines – il en possède quinze – décrochent le label Demeter, une marque de certification internationale pour les produits issus de l’agriculture biodynamique. Et le climat de la région s’y prête. « D’une manière générale, les terroirs du Sud de la France sont propices à la culture en bio ou en biodynamie, grâce à la faible humidité et au vent », rappelle-t-il.

  • Meilleur vin rouge du monde  –

Plus exigeant que le bio, le travail de la vigne en biodynamie va bien au-delà de la seule exclusion des produits de synthèse. Les vignerons qui utilisent cette méthode se servent de préparations à base de plantes afin d’aider la vigne à se renforcer et à mieux se développer (une sorte de traitement homéopathique de prévention). Ils utilisent aussi le calendrier lunaire afin que la plante, le sol et les influences lunaires se combinent au mieux. Le collage du vin- technique qui consiste à ajouter une substance d’origine protéique pour éliminer les particules en suspension – et la filtration sont autorisés, mais les doses de souffre autorisées sont plus basses que pour les vins bio.

Gérard Bertrand a réussi son pari : son Château l’Hospitalet Grand vin 2017, en appellation La Clape, a été élu en 2019  meilleur vin rouge du monde  ​à l’International Wine Challenge.  « Ce prix prouve que l’on produit désormais des vins d’excellence en biodynamie », ​a déclaré Gérard Bertrand. CQFD.

Pour plus d’informations sur le vin, vous pouvez lire nos actualités !