Ecocert’s organic institutional catering label will be evolving in 2022

Ecocert fait évoluer son label pour la restauration collective bio en 2022.

En lançant une nouvelle version de son référentiel «  En cuisine » pour la restauration collective, le certificateur bio Ecocert veut encourager les restaurateurs à avoir une démarche qualitative et leur permettre de valoriser leur établissement auprès des consommateurs.

Ecocert, le premier certificateur de produits biologiques dans le monde, basé à L’Isle-Jourdain, dans le Gers, a lancé fin 2020 une nouvelle version de son label «En Cuisine», qui remplacera l’ancienne version à compter du 1er janvier 2022, date à laquelle la loi EGAlim exige une utilisation de  20% de produits bio dans les restaurants collectifs. Ce nouveau label définira ce niveau de 20% comme le niveau de base, répondant ainsi aux exigences réglementaires.

« Notre ambition est de donner des clés aux collectivités pour faciliter la transition écologique, les aider à piloter leurs organisations mais également à participer à l’amélioration de la santé globale des enfants, des territoires et donc celle de la planète », précise Ecocert.

Créé en 2013, ce label est le premier cahier des charges français dédié à la restauration collective bio. « L’objectif est de garantir l’utilisation de produits biologiques et locaux, la qualité et l’équilibre nutritionnel des menus, la gestion environnementale du restaurant, une information claire sur les prestations, les démarches engagées et le niveau de labellisation »,  détaille l’organisme certificateur.

  • Plus de bio et de local à partir de 2022-

Pour répondre aux exigences du cahier des charges le restaurant souhaitant obtenir le label doit ainsi s’engager à proposer un choix varié de produits issus de l’agriculture biologique, à privilégier les filières courtes pour réduire l’empreinte carbone, à respecter l’équilibre nutritionnel en proposant une diversité alimentaire, en valorisant le « fait maison », en limitant les additifs et en mettant en place des mesures concrètes pour réduire le gaspillage alimentaire. Il doit également veiller à améliorer la gestion des déchets en appliquant une politique environnementale à l’ensemble du restaurant (eau, énergie, détergents, emballages, vaisselle…).

Plus de 2 300 restaurants ont obtenu ce label. En 2022, il sera divisé en trois niveaux : le niveau 1 imposera  20 % de bio, le niveau 2 40% de bio,  et le niveau 3, le plus exigeant, imposera  60% de produits bio dans les menus. Depuis 2019, le « niveau excellence » distingue les restaurants exemplaires qui proposent plus de 80 % de bio. En octobre 2020, déjà 42 restaurants d’établissements ont obtenu la mention. Parmi les établissements labélisés on trouve une majorité d’écoles (56 %), des crèches (15 %), des collèges (8 %) et des établissements de soins (9 %).

Pour plus d’informations, vous pouvez lire nos actualités !